Le sucre complet doit remplacer le sucre blanc !

 

SUCRE DE CANNE INTÉGRAL EN VENTE SUR AUBONSENS ICI

 

Ce n'est qu'à partir du XVIIème siècle que le sucre de canne devient populaire en Occident. Rare et cher, il n'était pas du tout utilisé avant, on lui préférait d'autres substances sucrantes comme le miel ou les sirops végétaux.

Depuis l'époque de sa démocratisation, la consommation de sucre tel qu'on l'entend aujourd'hui n'a cessé d'augmenter : avec l'avènement de la production industrielle dans nos assiettes, la consommation de sucre blanc a été multipliée par 15 au cours des cinquante dernières années. Notons qu'on consommait 1 kilo de sucre par personne et par an en France dans les années 1900 contre 35 kilos pour un français moyen aujourd'hui. (Pour comparaison, l'américain moyen est à 75 kilos par an).

Il est présent partout : évidemment dans les produits directement sucrés (gâteaux, bonbons, sodas, chocolats) mais aussi insidieusement dans les plats ou produits salés (pain, sauces, plat préparés, produits congelés).

 

Exactement comme pour le sel dont on ne conserve que le chlorure de sodium (sel blanc très salant sans aucun intérêt nutritif), le sucre de notre quotidien contient plus de 99% de saccharose. Il est purifié et blanchi, ne contient plus aucun de ses minéraux ou vitamines naturels : C'est le cas du sucre cristal, du sucre glace, du sucre mi-blanc, des sucres en morceaux, du sucre roux (sucre blanc raffiné coloré avec du caramel obtenu à partir de sucre blanc raffiné, ce n'est en aucun cas du sucre intégral, ne vous trompez pas !), de la cassonade, etc.

 

Les dangers de cette sur-consommation de sucre raffiné sont très bien connus : dépendance alimentaire qui mène au sur-poids, à l'obésité, au diabète ou autres maladies cardio-vasculaires.

Il favorise les carences (il n'apporte aucun nutriment intéressant au corps) et affaiblit les systèmes digestif (perturbation de la flore intestinale) et immunitaire.

Ce saccharose purifié est l'aliment de prédilection des bactéries dentaires (caries), des bactéries et champignons intestinaux, et bien sûr des cellules cancéreuses.

Face aux conséquences sanitaires de cette surconsommation dans nos pays, l'AFSSA s’est fixé pour objectif une diminution de 25%, en cinq ans, de la consommation de sucres simples ajoutés. Malheureusement seule une politique alimentaire globale pourrait être efficace, et non pas d'insignifiants « Manger-bouger / Ne manger ni trop gras ni trop sucré » sur les publicités de chocolats aux heures où les enfants regardent la télévision...

 

 

Si on utilise dans la cuisine française des substances sucrantes depuis toujours, ce sucre blanc raffiné n'a aucune place dans nos placards. Voilà pourquoi nous mettons en vente sur Au bon sens du sucre de canne NON RAFFINÉ, non traité, autrement appelé sucre complet ou sucre intégral. Il est totalement pourvu de la mélasse et des minéraux naturels de la canne à sucre, il est obtenu par pressage direct après évaporation de l'eau. Il est indispensable que la production soit certifiée biologique puisqu'aucune purification ne lui est imposée.

Il est de couleur brune entre autre grâce au fer présent, il a un goût de réglisse/vanille assez différent du sucre blanc mais s’accommode bien en pâtisserie, dans les yaourts ou les boissons.

Par l'apport de minéraux et d'oligo-éléments, il renforce le système immunitaire et supprime quasiment le risque de caries chez les enfants.  En effet, il y a un siècle, les caries ne touchaient aucun enfant (le sucre était cher et réservé aux malades ou aux occasions spéciales). Aujourd'hui à l'âge de 6 ans, une proportion non négligeable des enfants ont eu au moins une carie. Le sucre complet non raffiné diminue le risque de carie par 15 (Étude du Dr Béguin – Comparaisons de l'incidence des caries chez des enfants nourris au sucre blanc et au sucre complet).

 

Voici un tableau comparatif des apports alimentaires du sucre blanc raffiné et du sucre complet intégral :

Le sucre de canne intégral reste du sucre et doit être consommé avec modération. D'autres produits sucrants peuvent intervenir dans notre cuisine et ont de grandes qualités nutritionnelles : le miel (en vente sur Aubonsens ICI) et le sirop d'agave (en vente sur Aubonsens.fr ICI) mais aussi les malts de céréales (blé, riz, orge, maïs) et les sirops végétaux (érable, coco, palmier dattier, …).

À proscrire évidemment (on ne le dira jamais assez) tous les édulcorants de synthèse type aspartame dont les conséquences sanitaires sont désastreuses.

 

Souvenons nous que pour une alimentation saine et équilibrée les meilleurs des sucres rapides restent les sucres naturels et complexes comme ceux des fruits.

Commentaires

Bonjour,
Le poids du sucre non raffiné est-il identique à celui du sucre blanc ? ou doit-on adapter nos recettes ? et dans quelle proportion...
Merci d'avance.
Cordialement,

Ajouter un commentaire

Les meilleurs commentaires seront publiés.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de spam.
1 + 9 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.