Walden ou la vie dans les bois401 pages

Editeur :
Kontre Kulture

« Quand j’ai écrit les pages suivantes, ou plutôt la plupart d’entre elles, je vivais seul, dans les bois, à un mille de tout voisin, dans une maison que j’avais construite moi-même, sur les rives de l’étang de Walden... »

Henry David Thoreau (1817-1862) compte parmi les pères d'une série de concepts indissociables de notre modernité, qu'il s'agisse de l'écologie ou de l'idée de résistance non-violente. Au fil des ans, il est non seulement devenu une figure de la littérature anglophone, mais une icône de la culture américaine incarnant à elle seule la permanence dans l'histoire des États-Unis d'un esprit pionnier et indépendant. 

À ce titre, Walden ou la vie dans les bois est sans doute l'ouvrage qui exprime le mieux un aspect essentiel de l'idéal américain : la refondation d'un homme qui, à la fois rebelle aux injonctions de la société et fidèle aux valeurs morales, parviendrait par ses propres moyens à retrouver sa juste place dans la nature.


Henry David Thoreau (né David Henry Thoreau) est un philosophe, naturaliste et poète américain, né le 12 juillet 1817 à Concord (Massachusetts), où il est mort le 6 mai 1862.

Son œuvre majeure, Walden ou la Vie dans les bois, est une réflexion sur l'économie, la nature et la vie simple menée à l'écart de la société, écrite lors d'une retraite dans une cabane qu'il s'était construite au bord d'un lac.
Surnommé le « poète-naturaliste » par son ami William Ellery Channing (1818-1901), Thoreau est fasciné par les phénomènes naturels et les formes de vie, notamment la botanique.
L'amour et le respect de la nature qu'il transmet sont devenus, à mesure que son œuvre a été publiée et connue, une source d'inspiration constante pour des naturalistes amateurs et des écologistes; tout autant que ses idées économiques et politiques intéressent des activistes sociaux et des adeptes de la simplicité volontaire.